24 juin 2007

Dimanche,
2H30,
une gare de Bus,
Porte d'Orléans,
Paris XIV:

Assis, sur un banc Decaux, l'esprit absorbé et inspiré par une affiche publicitaire pour n'importe quoi, représentant un mannequin à moitié à poil, Fred finit la bouteille de whisky-coca, celle qu’il a taxée au jeunes. Il fume également une clope roulée qu'il lui ont gentiment dépanné.
Puutaiiin, elle est bonnneuh, la meuuuf.
De ces seins....
De ces jambes...
Et ce joli petit regard qui me fixe!
C'est beau, la vie.
Un verre, une femme...
Que peut-il manquer à un homme?
Bon, pour les femmes ,tu repasseras, mon pauvre vieux....

Joli bouteille, sacré bouteille...
C'était quoi déjà la chanson, je ne m'en souviens foutre pas....
Allez, une gorgée pour la route.

A ta santé, ma belle...

Dimanche 2h25,
un appartement
transformé en refuge de jeunes drogués branchés
en panne de rave,
Paris XVII:


Gérons la situation! Gérons l'ingérable!
Vas-y, Sam, trouve une parade! Réfléchis, analyse, agis. Merde, vieux!
Y sont tous fracassés, et voila qu'il en arrive encore...
Heureusement, Kristina ne devient pas hystérique. Ca la fait plutôtt rire, au moins, c'est cool, de ce côté.
Par contre, je n'aime pas ne pas finir ce que j'ai commencé, et c'est mal barré pour la continuation de la partie de jambes en l'air, dans la quiétude...
La musique est tellement forte que je ne m'entends pas penser...
J'espère que les voisins ne vont pas appeler les keufs.
Manquerait plus que ça...

Posté par KprodUkt à 15:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Dimanche,2H30,une gare de Bus,Porte

Nouveau commentaire